J2
19 avril 2016
Sélestat
Tweeter Partager Envoyer par mail

Sauce Piquante

_blog

Ce mardi matin, premier réveil loin de nos montagnes avec un défi à relever : tester les sauces piquantes de notre client alsacien du même nom. Après la publication des vidéos et textes préparés la veille pendant le petit déjeuner, que vous avez d’ailleurs été nombreux à partager, en route pour Sélestat et la découverte de l’entrepôt aux 20 000 petites bouteilles de tout horizon : des sauces du Mexique, du Belize, des fûts de Jack Daniels réduits en morceaux à destination des barbecues pour imbiber les viandes, des graines de piments, bref, de quoi nous mettre en appétit avant l’épreuve à venir.

De retour au bureau de Nicolas, Albane et Ilaria, un apéro un peu spécial nous attend, et un challenge à relever : celui de goûter 7 sauces piquantes différentes, de la moins forte à la plus forte : une petite goutte chacun sur un Doritos, et que le challenge commence !

Les 3 premières sauces nous ont agréablement surpris : c’est vrai que c’était pimenté, mais surtout épicé : du cumin, de l’ail, de la coriandre… et même du fruit de la passion. Alors que nous appréhendions tous beaucoup ce défi, nous en avons mieux compris les différences et surtout l’intérêt porté par les clients de notre client !

C’est finalement la toute dernière sauce qui nous laissera un souvenir plus amer : la Blair Ultra Death : une sauce très très forte, notée 1 100 000 sur l’échelle de Scoville ! Mais malgré ça, toujours pas de verre de lait ou de morceaux de pains pour Juliette et Benoît, qui finiront donc tous les deux à égalité et au maximum des points : 140 chacun ! La victoire des blonds !

Avant de repartir, nous en avons profité pour réaliser les quelques défis (surprises ou non) demandés sur notre site : une chansonnette sur le parking, un leçon d’anglais et un concours de claquettes plus tard, nous voilà repartis direction Lille pour notre prochaine étape dans l’usine Lemahieu, où nous avons rendez-vous mercredi matin avec le Slip Français pour y découvrir la fabrication d’un slip bien spécial…

Notre arrivée sur Lille fut sans encombre, si on ne compte pas le parking limité aux véhicules inférieurs à 1,90m de haut (on n’a pas osé le tenter), et c’est surtout notre passage en Belgique et aux « Portes du Luxembourg », qui nous laissera un souvenir mémorable (et surtout quelques fous-rires) ! Séquences à revoir sur nos réseaux sociaux !

A demain ! :)

« Don’t move the camera so I can take the mise au point »